8 Français sur 10 choqués par l’affaire Benalla, l’image de Macron entachée

24/07/2018 à 17h00  _ BFMTV

Le dernier sondage Elabe « L’opinion en direct » pour BFMTV, publié ce mardi, révèle que 80% des Français se disent choqués par l’affaire Benalla, moins d’une semaine après les premières révélations du Monde.

L’affaire Benalla et ses révélations en cascade ont choqué une très large majorité de Français. C’est ce qui ressort du sondage « L’opinion en direct » mené par l’institut Elabe pour BFMTV, publié ce mardi. Le 1er mai dernier, Alexandre Benalla, proche collaborateur d’Emmanuel Macron, était filmé en train de frapper et violenter des manifestants place de la Contrescarpe à Paris. Une commission d’enquête parlementaire tente cette semaine d’éclaircir son rôle et les raisons de sa présence, tandis que les révélations s’accumulent chaque jour dans la presse.

Un état d’esprit général 

l apparaît ainsi que moins d’une semaine après les premières révélations du Monde, 8 Français sur 10 se disent choqués par cette affaire, dont un Français sur 2 se disant très choqué.

Et cet état d’esprit se retrouve globalement chez toutes les catégories de population et chez toutes les sensibilités politiques, mais également chez les électeurs d’Emmanuel Macron puisque 71% d’entre eux se disent « choqués », dont 42% « très choqués ».

Les Français veulent entendre Macron 

De fait, une quasi-majorité de Français attendent d’Emmanuel Macron qu’il s’exprime sur l’affaire. Le président de la République est sorti de son long silence pour la première fois ce mardi matin, par le biais d’un message posté sur Twitter dans lequel il envoie un message de solidarité à la Grèce, touchée par de violents incendies.

Ainsi 75% des Français estiment que le chef de l’Etat doit s’exprimer sur l’affaire Benalla (dont 49% se disant persuadés qu’il doit le faire), tandis que 25% jugent qu’il ne doit pas prendre la parole sur le sujet. Une tendance que l’on retrouve là encore chez les électeurs d’Emmanuel Macron, qui pensent à 64% (soit 2 électeurs sur 3) qu’il doit parler.

Une image écornée

Quant à savoir si cette affaire a un impact négatif sur l’image que les Français perçoivent d’Emmanuel Macron, la réponse est sans équivoque: les sondés répondent « oui » à 73%. Dans le détail, 36% estiment qu’il s’agit d’un impact « assez négatif », tandis que 37% le jugent « très négatif ». Seuls 23% des interrogés affirment que cette affaire n’a aucun impact sur leur image du chef de l’Etat.

Une fois de plus, la tendance s’observe aussi chez les électeurs d’Emmanuel Macron: 64% d’entre eux jugent que cette affaire a un impact négatif sur l’image qu’ils se font du président (dont 16% « très négatif »).

Sondage mené sur Internet les 23 et 24 juillet 2018, sur un échantillon représentatif de 983 personnes âgées de 18 ans et plus, composé selon la méthode des quotas. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *