AFFAIRE MACRON-BENALLA: LES NOUVELLES RÉVÉLATIONS DE MEDIAPART QUI CHANGENT TOUT [ENREGISTREMENTS]

French President Emmanuel Macron, flanked by Elysee senior security officer Alexandre Benalla, greets supporters after having voted in the first of two rounds of parliamentary elections in Le Touquet, France, June 11, 2017. Picture taken June 11, 2017. REUTERS/Philippe Wojazer

 

JUSTICE

Par charentelibre.fr, publié le 31 janvier 2019 à 15h07, modifié à15h10.

Macron, contrat russe, violences lors du défilé du 1er Mai… Après une enquête de plusieurs mois qui repose sur une dizaine de sources indépendantes et de nombreux documents inédits, Mediapart publie de nouvelles révélations sur l’affaire Benalla dont des enregistrements sonores.

Le site d’information se dit en mesure d’assurer que…

1/ L’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron, Alexandre Benalla, et l’ex-responsable de la sécurité du parti LREM, Vincent Crase, tous deux mis en examen dans l’affaire des violences du 1er Mai, se sont rencontrés physiquement le 26 juillet dernier, à Paris, en violation manifeste du contrôle judiciairequi leur interdit pourtant tout contact.

2/ Contrairement à ce qu’il a juré sous serment devant le Sénat, Alexandre Benalla s’est personnellement impliqué, y compris dans les montages financiers, alors même qu’il travaillait à l’Élysée, dans un contrat de sécurité avec un oligarque russe proche de Vladimir Poutine, par ailleurs soupçonné de liens avec la mafia. Benalla a ensuite touché de l’argent en lien avec ce contrat.

3/ Revendiquant le soutien personnel du chef de l’État, textos à l’appui de ses dires, Alexandre Benalla a maintenu des liens importants avec l’Élyséependant plusieurs mois après sa mise en examen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *