Alexandre Benalla se justifie-t-il?

Monique Cochinal

Alexandre Benalla livre « ses vérités » sur TF 1.  Il faut reconnaître qu’il est très performant. Sûr de lui, il répond aux questions de la journaliste clairement, simplement. Il apparaît comme un jeune homme, maître de lui, travailleur, sérieux, dévoué. Il ne s’est pas emporté, il a eu des gestes vigoureux, mais n’a pas tapé ce jeune délinquant à terre, il a agi comme un simple citoyen l’aurait fait dans une telle circonstance. Il a vécu cette sanction, qui a été bien appliquée comme une profonde humiliation. Il regrette de s’être trouvé comme observateur ce jour là à cet endroit précis où les violences étaient particulièrement intenses. Il pense, malgré tout avoir gardé la confiance du Président de la République et il regrette surtout que « cette grosse bêtise » ait été autant exploitée. « En m’attaquant, on a voulu attaquer le Président, et je trouve cela profondément injuste, et c’est pourquoi je suis là ». Bravo, Monsieur Benalla, voilà une superbe défense, digne de celle de votre avocat, très naturelle quand on doit se défendre. Mais, en y réfléchissant, à mon avis, le problème est tout autre et dépasse la simple affaire Benalla (affaire d’été, comme vous dites) pour devenir une « affaire d’Etat », d’où les enquêtes en cours : enquêtes parlementaires, entravées par le pouvoir, enquêtes sénatoriales, très sérieuses, et enquête judiciaire (mise en examen, perquisitions au domicile de Monsieur Benalla).

De nombreux points restent encore obscurs, concernant les dysfonctionnements de nos institutions, la question la plus grave étant : Pourquoi notre Président a gardé le silence devant cette affaire grave pendant presque trois mois, lui qui sait très bien s’exprimer devant les citoyens, quand cela l’arrange ?

Nous , citoyens, devons avoir un jour « LA VERITE » sur cette malheureuse affaire Benalla, très vite maintenant, avant de passer à autre chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *