Mensonges et vérités sur l’abstention

Voici quelques extraits d’un article publié le 10 juin 2017 par MEDIAPART écrit par HUBERT HUERTAS

 Une forte abstention devrait marquer ce premier tour. Les vainqueurs la négligeront pour ne voir que leur victoire, et les battus s’en serviront pour masquer leur défaite.

Les soirs d’élections, le taux d’abstention est la donnée que les gagnants évacuent et que les perdants brandissent. Les premiers, tout à leur euphorie, considèrent que « le peuple » a tranché, et les seconds, tout à leur déception, soutiennent que le résultat est une illusion d’optique. Ils n’auraient pas vraiment perdu, puisque leurs adversaires n’auraient pas vraiment gagné.

Dimanche, à partir de midi, le scénario obéira à l’habituelle dramaturgie des jours d’élections générales. La première statistique de participation tombera à la mi-journée et les premiers commentaires moulineront à l’infini ces pourcentages en les comparant aux précédentes consultations. À 17 heures, une seconde rafale surviendra, venue du ministère de l’intérieur. Enfin, vers 18 heures, les entreprises de sondages fourniront une fourchette à peu près définitive du nombre de votants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *