De l’importance des règles en démocratie

Hitler a été élu par la proportionnelle…

Bernard Owen, Maria Rodriguez-McKey

J’ai passé partie de ma vie à présenter la façon dont l’on construit les systèmes démocratiques. Cela pourra surprendre certains mais il y a des règles tout comme pour construire une locomotive ou une fusée ayant une porté de plusieurs kilomètres.

Après un voyage aux Etats-Unis Alexis de Tocqueville a écrit qu’il ne fallait pas avoir un trop grand nombre d’élections car une élection est le moment où les membres de tous les partis profitent de cet instant pour argumenter en accentuant le coté âpre des discussions  et pire encore souligner les différentes tendances qu’il peux y avoir dans un parti.

Notre expérience a mené à travers le monde où nous avons vu d’innombrables erreurs certains contre lesquels nous étions impuissants. Nous avons écrits plusieurs livres surtout en français et deux en anglais, le dernier traitant la question de la proportionnelle en Europe occidentale et la Jordanie.

C’est justement au niveau des modes de scrutin que l’on fait souvent des erreurs. Depuis les législatives on parle trop à la légère de la proportionnelle.  Or, les pays européens pratiquant la proportionnelle et fournissent une bien pauvre image de la démocratie. Ce mode de scrutin peut mener à des dysfonctionnements graves.

A la surprise générale Hitler a été élu par un dysfonctionnement de la proportionnelle. Rappelez-moi combien de morts? 40 millions.

Contrairement à ce qu’on nous dit depuis bien longtemps le danger ne vient pas de Marine Le Pen mais de Emmanuel Macron et de son parti en position de parti unique qui sont un danger pour la République.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *