Emmanuel Macron. Battre Le Pen, et ensuite?

5 MAI 2017 PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART

À quelques heures du vote, Mediapart invite Emmanuel Macron pour un ultime entretien avant la fin de la campagne qui s’achève ce vendredi à minuit. Battre le Front national, dimanche 7 mai : comment et pour faire quoi ? Emmanuel Macron répondra dès 20 heures aux questions de la rédaction. Une soirée retransmise en direct et en accès libre sur notre site, ainsi que sur YouTube, Dailymotion et Facebook. De 19 h 30 à 20 h 00, retour sur nos enquêtes sur les droites extrêmes en Europe.

Second tour de l’élection présidentielle ce dimanche 7 mai : Marine Le Pen est aux portes du pouvoir, son adversaire Emmanuel Macron fait figure de favori mais peine à convaincre. On connaît les règles de ce scrutin présidentiel sans équivalent dans les autres démocraties européennes. Pour l’électeur, il s’agit de choisir au premier tour et d’éliminer au second tour. Pour le candidat, il s’agit de mobiliser son camp au premier tour, puis d’ouvrir et de rassembler au second tour.

Emmanuel Macron s’est affranchi de cette règle, ce qui lui cause des difficultés à quelques jours du scrutin. En refusant d’aménager son programme ou de le compléter sur certains points, de préciser ses futures alliances, il n’a guère adressé de signes aux électorats de droite et de gauche. Le résultat est un ersatz de « front républicain » : une large partie de l’électorat de droite promet de s’abstenir ou de voter Le Pen ; une partie de l’électorat de gauche envisage l’abstention ou le vote blanc.

À quelques heures du vote, Mediapart invite Emmanuel Macron pour un ultime entretien avant la fin de la campagne, qui s’achève vendredi à minuit. Pour l’interroger aussi sur sa campagne de second tour, sur son appréciation de la gravité de la situation avec une extrême droite plus puissante que jamais. Et, puisqu’il est favori, pour envisager, au vu des enseignements tirés de cette campagne, ce que sera l’après : sa pratique du pouvoir, ses premières mesures, ses alliances. Bref, sa manière de décliner et de mettre en pratique le « en même temps », cette locution qui définit son positionnement politique et qu’il fait scander dans ses meetings. Ce « en même temps qui signifie simplement que l’on prend en compte des principes qui paraissaient opposés », a-t-il expliqué.

Les droites extrêmes sont déjà au pouvoir en Europe : en Hongrie, en Pologne. Elles se renforcent en Autriche, en Allemagne, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, au Danemark. Comment gouvernent-elles, comment pèsent-elles sur les politiques publiques ?
Avec Amélie Poinssot, journaliste à Mediapart.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *