Emmanuel Macron : le doute s’installe sur sa capacité à transformer le pays

Voici des extraits d’un sondage et du baromètre ELABE .

 Emmanuel Macron : le doute s’installe sur sa capacité à transformer le pays

 ELABE –  5 JUILLET 2018

La politique menée par l’exécutif est jugée de plus en plus injuste et inefficace pour la situation économique du pays.
En revanche, elle apparaît conforme aux engagements de campagne pour un Français sur deux.

76% des Français estiment que la politique menée par l’exécutif est injuste et que les efforts ne sont pas répartis équitablement selon les capacités de chacun (dont 39% déclarent pas du tout juste). Ce sentiment d’injustice est en nette hausse dans l’opinion publique sur les 4 derniers mois (+ 8 points).

66% (+9) estiment que cette politique ne permettra pas d’améliorer la situation du pays et 64% (+7) qu’elle n’est pas efficace pour relancer l’économie.

En revanche, les Français sont plus partagés concernant la conformité aux engagements de campagne. 49% estiment que la politique actuelle n’est pas fidèle aux promesses du candidat Emmanuel Macron, un score en hausse de 9 points. 50% jugent qu’elle correspond aux engagements.

La dynamique d’opinion observée témoigne d’une défiance qui s’accentue depuis fin février (entre +7 et +9 points d’avis défavorables) à l’égard de la politique menée.

Le doute s’installe dans l’opinion publique sur la capacité à transformer le pays

D’ici 2022, 48% des Français estiment qu’E. Macron aura modifié quelques aspects du pays seulement (-9 points en 3 mois), 31% qu’il n’aura pas changé le pays (+9) et seuls 20% qu’il aura transformé le pays en profondeur (stable).

Ces dynamiques d’opinion remettent en cause la promesse de transformation du pays et transcrivent le renforcement d’un doute sur la capacité à réformer.

Si les électeurs d’E. Macron sont nettement plus nombreux que la moyenne à juger que le pays sera transformé en profondeur (39%, +2), 56% (-1) estiment que le Président de la République n’en modifiera seulement quelques aspects. 5% pensent qu’il n’aura pas changé le pays (stable).

La majorité des électeurs de F. Fillon (59%, -12) estime qu’il ne modifiera que quelques aspects seulement. 17% (+4) pronostiquent une transformation en profondeur et 23% (+7) une absence de changement.

Baromètre politique (juillet 2018) : confiance en forte baisse pour l’exécutif

La cote de l’exécutif est en forte baisse et atteint son plus bas niveau : Emmanuel Macron obtient 34% de confiance (-6 points), Edouard Philippe 31% (-6). Les fractures sociales et territoriales n’ont jamais été aussi fortes.

Emmanuel Macron subit sa plus forte baisse depuis le début du quinquennat (-6 points) et recueille la confiance de 34% des Français interrogés par Elabe pour Les Echos et Radio Classique, pour affronter efficacement les problèmes qui se posent au pays*.

6 Français sur 10 (+5) déclarent ne pas lui faire confiance, dont 31% (+4) « pas du tout confiance ». Ce taux est le score le plus élevé depuis le début du quinquennat.

Le Premier ministre, Édouard Philippe, est lui aussi en forte baisse (-6) et obtient 31% de confiance.

57% des Français (+3) déclarent ne pas faire confiance à Edouard Philippe, dont 29% (+1) « pas du tout confiance ». Ce taux est également le plus élevé depuis le début du quinquennat.

12% ne se prononcent pas (+3).

Dans le détail, la cote de confiance d’Emmanuel Macron est en chute et atteint son niveau le plus bas depuis le début du quinquennat auprès de nombreuses catégories de population: les personnes âgées de 18 à 24 ans (32%, -16), les électeurs de François Fillon (40%, -15), les ouvriers (19%, -11), les habitants des communes rurales (23%, -11), les personnes âgées de 50 à 64 ans (31%, -10) et les retraités (34%, -6).

La cote de confiance du Premier ministre est elle aussi en chute auprès des électeurs de François Fillon (41%, -17), des habitants des communes rurales (20%, -9), des agglomérations de 20 000 à 100 000 habitants (30%, -12), des jeunes de 18 à 24 ans (21% -13), des catégories populaires (18%, -10) et des retraités (37%, -6).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *