La nouvelle grogne des Français : le prix de l’essence à la pompe

Les automobilistes Français grognent : en un mois, le prix de l’essence ou du diesel a considérablement augmenté : 23 % d’augmentation pour le diesel, et 14 % pour l’essence. Faire le plein devient ruineux, surtout pour les personnes qui roulent tous les jours, leur voiture étant un outil de travail.

Après une pétition sur internet qui a recueilli plus de 370 000 internautes en colère, un grand rassemblement est prévu le samedi 17 novembre pour une grande opération escargots sur toutes les routes et autoroutes de France. La grogne monte. Il faut dire qu’il y a peu de temps le gouvernement avait voté à la va vite et sans discernement cette loi des 80 kilomètres à l’heure, au lieu des 90 kilomètres, sur toutes les routes secondaires de France, très peu appréciée, même si on nous affirmait qu’elle était souhaitable pour éviter de graves accidents et des morts. C’était pour une bonne cause, car il y a toujours une bonne cause pour se justifier.

Puis, une grande campagne anti diesel fut lancée. Les voitures avec un moteur diesel devaient donc disparaître, et remplacées par des hybrides ou des électriques, car il était reconnu qu’elles polluaient trop nos villes et nos campagnes, en émettant trop de CO2, gare au réchauffement climatique par effet de serre, gare aux catastrophes imminentes. Mais, ces automobilistes sont inconscients, ils achètent les voitures qui leur plaisent, avec les moteurs qui polluent, et se déplacent de plus en plus en voiture, en oubliant la marche à pied préconisée pour garder une bonne santé.

Et enfin, Le prix du baril de pétrole augmentant, il était urgent d’augmenter le prix des carburants polluants, en ajoutant taxes et surtaxes, là aussi pour une bonne cause, puisque les taxes perçues seraient versées au Ministère de l’écologie pour financer les projets coûteux envisagés pour une rapide transition écologique. Après tout, c’est logique « les pollueurs doivent être les payeurs ».

J’ai remarqué qu’il y a toujours une bonne cause à l’appui pour faire passer des lois impopulaires dans ce gouvernement. Pour lutter contre les méfaits du tabac sur la santé, on augmente le prix du tabac, les taxes supplémentaires iront intégralement dans les caisses de l’Etat. Pour faire passer l’augmentation de la CSG prélevée sur le dos des « riches séniors » on leur dit d’être plus solidaires, car cette augmentation aidera nos pauvres jeunes. Là encore c’est pour une bonne cause. La suppression de la taxe d’habitation bientôt pour tous, quelle bonne nouvelle pour les contribuables, mais qui va payer le ramassage des ordures ménagères, l’entretien des routes, les nouvelles crèches, les nouvelles écoles, toutes les nouvelles infrastructures et charges imposées par l’Etat, qui, lui, réduit considérablement les subventions aux communes, « il faut faire des économies coûte que coûte ».

Pour en revenir au fort mécontentement des automobilistes, on se pose très sérieusement des questions : quelles sont ces nouvelles taxes ? Un nouveau matraquage fiscal ? Surtout quand on apprend la belle recette provenant de la TVA payée trois fois : à l’achat, pour le transport, et à la pompe, qui ira à 84 % dans les caisses de l’Etat. Et enfin, est-ce que ces nouvelles taxes iront au ministère de l’écologie, comme on nous l’affirme ? Ou bien serviront-elles à boucher les trous d’un autre ministère ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *