La verte campagne électorale chez nos « macronistes

Monique Cochinal

Enfin, la profession de foi des macronistes est imprimée (il était temps), et diffusée partout sur la place pub V lique. Le Président Macron a remobilisé toutes ses troupes : Premier Ministre, ministres, députés, secrétaires d’Etat, tout son gouvernement part en campagne sur le terrain pour trois semaines. Grande inquiétude des Français : mais, qui donc va s’occuper des affaires de l’Etat, pendant ce temps ? Et, qui donc va payer tous ces frais supplémentaires ?

Les sondages ne sont pas tellement favorables à la victoire, et Madame Loiseau, le leader choisi pour cette liste au beau nom de « renaissance », a du mal à prendre son « envol ». Après une minutieuse étude des intentions de vote pour ces élections européennes 2019, il s’avère que les macronistes et leur liste ne sont plus en tête dans les sondages, mais à égalité (c’est le comble !) avec les « infâmes nationalistes, populistes » du Rassemblement National. Il fallait absolument trouver des alliés, pas trop mal situés dans les sondages, et changer de tac tic : les partis écologiques, les verts, en meilleure position que tous ces petits partis ou anciens principaux opposants.

Donc, habillée de vert, notre joyeuse troupe reprend son bâton de pèlerin (vert, bien sûr) et se remet « en marche » à grands pas, car il reste bien peu de temps, à la conquête de l’Europe, en nous présentant un programme tout en vert. Après les échecs et la subite démission du Ministre de l’écologie : Nicolas Hulot, Monsieur écologie, il fallait essayer de redresser la barre du bateau chavirant. Du reste, le grand débat national était une belle préparation de cette nouvelle politique. Grandes commissions sur l’écologie, la transition écologique, le changement climatique, la pollution, les effets de serre, les cultures bio, l’alimentation bio ….. Tout vert et tout bio ! Nous devons très vite changer nos comportements et habitudes, sinon ….. Le ciel risque de nous tomber sur la tête ! La transition écologique doit se faire le plus vite possible. Mais …. Il manque beaucoup de milliards dans notre pays criblé de dettes, et puis, seuls, il est impossible de réduire le réchauffement climatique, si nos voisins immédiats ont une politique toute différente. Alors, il faut convaincre tous nos européens amis, surtout quand on ose prétendre, comme Madame Loiseau nous le dit, que Le Président Macron est le leader de l’Europe.

Je vais terminer par une anecdote amusante que j’ai relevée, hier, d’un éditorialiste connu concernant le réchauffement climatique et la fonte de la zone glacière au pôle nord de notre belle planète terre. Les trois grandes puissances mondiales : Les Etats Unis d’Amérique, la Chine et la Russie sont très intéressés par la fonte de nos grands glaciers, car ce serait une belle ouverture marine à leur portée pour des transports maritimes plus courts et moins polluants que les transports aériens, et surtout pour aller chercher dans cette région encore vierge, de nouveaux hydrocarbures. Alors, on s’y prépare activement, et c’est à qui fabriquera le meilleur paquebot anti-glace. Il ne faut jamais douter du génie humain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *