Le courage

Il est passionnant d’aller sur le terrain travailler avec des institutions électorales quelque soit nos relations et la langue car il existe d’excellents interprètes. Nous rencontrons même  personnes qui savent ou qui souhaitent  mieux connaitre les grandes complexités de la démocratie.

Certes,  les institutions   proviennent de règles parfois surprenantes mais qui dans d’autres cas nous permettent de franchir  d’autre part en apprenant à notre tour.

Vive l’Occident qui en sait bien des choses. Mais qui n’a pas réponse à tout.  L’observation doit être revue. Hier nous avons reçu un mail. Nous ne citerons aucun nom ni organisme. Il s’agit d’un événement qui a eu lieu en    1998. Nous  étions dans un pays qui se préparait à voter. Bravo.

Nous étions là pour de l’assistance auprès de la Commission centrale électorale. Un autre organisme était sur le terrain pour l’observation. Le système électoral était complexe même particulièrement complique. Les gentils    internationaux avaient tenu le raisonnement  suivant: il s’agissait de mettre en place des barrières juridiques pour éviter la fraude.

L’élection a eu lieu suivi  d’une conférence de presse par le directeur des observateurs qui venait d’arriver et cette personne se lança dans un discours qui était un désastre pour l’élection qui venait d’avoir lieu. J’était dans l’assistance et leva la main pour prendre la parole. Il  ne répondit pas et quitta la salle me disant à plus tard.

La presse adore ces situations et se trouve autour de moi. Ma réaction fit le tour du monde et l’observateur (britannique) qui dirigeait l’observation sur le terrain annonça qu’il  irait plus loin dans cette affaire. Il fallait aller vite car plusieurs nationalistes étaient présent et l’on redoute les incidents politiques.

‘une des personnes présentes de la même nationalité que celle qui avait fait le discours contesté se précipita à l’Ambassade du pays concerné.

L’observateur britannique, de retour de son enquête, était de notre avis et l’Ambassade que notre collègue avait contacté envoya immédiatement  au delà de l’Atlantique un ambassadeur d’un rang supérieur à celui dont la conférence de presse était contestée.

La conclusion explique le titre. Notre cher collègue n’a pas seulement eu le savoir-faire mais surtout le courage d’intervenir dans une situation délicate.  Je ne le nomme pas mais le remercie à nouveau et à bientôt!

Bernard

Commune de Tarapu-Est:Le décompte des suffrages, comme ici dans le bureau de vote n°2

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *