Le G7 à Biarritz

Monique Cochinal

Moscou
MOSCOW, RUSSIA – MAY 02: View of Arbat pedestrian shopping street, Moscow on May 2, 2018. Arbat is the first touristic street in city center of Moscow, Russia.

Et en route pour le G7 (auparavant G8, puisque nous avons évincé la Russie, cette grande puissance mi européenne, géographiquement parlant). Ce grand sommet des Chefs des plus riches et des plus démocratiques Etats de la planète, où l’on aborde tous les sujets brûlants tels que le réchauffement climatique, l’économie et le libre échange entre les nations, les problèmes géo-politiques du Moyen Orient, les tensions diverses entre l’Europe, la Chine, les Etats Unis, et cette année, le Brexit. Boris Johnson, Premier Ministre du Royaume Uni sera présent, pour la première fois, au G7. Il a mis un grand désordre dans cette très vieille démocratie d’Europe en demandant par référendum la sortie de son pays de l’Europe, avec toutes les malheureuses conséquences que cela va entrainer. Il ne sait plus trop comment s’en sortir honorablement, et cherche un responsable (l’Europe) dans cette sortie « dure ».

Notre Président Macron a choisi Biarritz, cette belle ville du Sud Ouest de la France. Il nous vante tous les avantages de ce choix : faire connaître cette région de France, éloignée de la capitale, avec des retombées économiques, ensuite dans tous les domaines, le tourisme, les industries diverses, sans oublier la lutte contre le réchauffement climatique en mettant en valeur le travail important et les recherches « bien françaises » entreprises par nos différentes ONGS pour une planète « ultra propre ». Tout a été parfaitement préparé. Quant à la sécurité, notre Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a fait très fort. Pas question de se rater, cette fois-ci. Tous nos policiers (très fatigués, très découragés) ont été réquisitionnés avec des consignes strictes, aucun désordre, sécurité absolue ….. Tous derrière Christophe Castaner …..

Président Macron se sent « pousser des ailes ». Il va diriger cette haute assemblée mondiale, quelle belle occasion de « redorer son blason ». Il ajoute, cependant, qu’il ne faut pas s’attendre à des résultats spectaculaires et immédiats (une petite pointe d’humilité, c’est la nouvelle attitude …), mais il devait le faire, car il est toujours bon de dialoguer, expliquer, se réconcilier, se concerter.

Quelques esprits curieux ont demandé le coût total en Euros de ces trois jours passés à Biarritz. Il ne faut surtout pas s’inquiéter. On arrive à un coût bien inférieur à celui de l’an passé, on a fait des économies : au menu du repas d’hier soir, pas de beaux homards bien appétissants, mais du poisson de la mer finement préparé à la façon basque et relevé au piment d’Espolette, cette petite commune proche de Biarritz, que Brigitte Macron, entourée de ces jolies Premières Dames fera visiter cet après midi. Un peu de tourisme pour Mesdames, pendant que les hommes discutent ferme !! Monsieur le Maire d’Espolette est ravi : on va parler enfin de sa petite commune, il y aura aussi quelques petites subventions supplémentaires pour compenser les inconvénients …. On ne sait jamais !!

Et « en même temps », à Bayonne, tous nos « verts extrémistes » manifestent, car ils ne sont pas du tout G7, accusant Le Président de faire de la « communication », jugeant ces sommets parfaitement inutiles, puisque sans suite et sans décisions concrètes. Toutes les sociétés civiles anti mondialité, anti capitalisme, anti ceci, anti cela, s’unissent et décident de frapper fort (on voit réapparaître Cécile Duflot, un représentant de Green Pace, les verts élus aux dernières élections européennes). Ils ont décidé d’organiser une grande « marche des portraits » dans cette vieille ville de Bayonne, aux rues étroites, aujourd’hui, manifestation voulue « pacifique » mais « non autorisée par les autorités (un nouveau point noir pour notre Ministre de l’Intérieur). Quand le monde entier verra à la télévision défiler ces manifestants tenant à bras le corps les portraits de notre président Macron, la tête en bas (128 portraits subtilisés auparavant dans les mairies, y compris celle de Bayonne), je crains fort qu’à nouveau, le prestige de la France soit atteint, et que l’on rit beaucoup.

D’autres manifestations ont eu lieu, rassemblant d’autres mécontents de la politique nationale et internationale de notre gouvernement, et anti G7. Ils représentent les grands oubliés de la mondialisation (dans le groupe, quelques gilets jaunes), avec des slogans tels que : G7…. Non, j’ai faim ….. Oui. Etant encerclés par les forces de l’ordre, ils ont eu du mal, comme à chaque fois, à s’en aller, se sont énervés et ont reçu, comme d’habitude, jets d’eau et gaz lacrymogènes.

Dans des conflits tels que celui de l’Iran, la Syrie, l’extrême Orient, il manque une grande puissance : la Russie, qui est impliquée et que l’on a su mettre à l’écart, mais qui pourrait bien, prochainement, se retourner contre nous, européens, en s’alliant avec la Chine, sa puissante voisine. Quel imbroglio !!!!