Le président doit dépendre d’une Assemblée Nationale.

Bernard Owen, Maria Rodriguez-McKey

Coté démocratie la France peut se présenter comme un exemple et c’est à travers le monde que nous présentons notre savoir faire. Pourtant, en se rapprochant de nous mêmes, nos dernières élections présidentielles donnent-elles l’image de la sérénité que l’on attend d’un monde tranquille qui permet de bien vivre. Non! certainement pas. L’image de nous mêmes et de ceux qui nous observent peuvent-ils pénétrer en démocratie?

Parlons de 2017. Peut-on utiliser un mot  plus approprie que « pagaille »?  Notre élection dès le départ, a présenté un nombre pléthorique de candidats sans parti, avec parti que l’on quittait allègrement pour se  faire une place  au soleil avec la non organisation du procureur  (voir pour ceci le cas des Etats-Unis en ce qui concerne les assistants parlementaires).

La France est un Monarchie Républicaine. Encore aurai-t-il fallu parler de l’Assemblée Nationale.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *