Le Sénat

Monique Cochinal

Noble Institution de la Vème République, le Sénat joue un rôle d’une grande importance dans la bonne gouvernance de notre pays. Le Sénat veille au respect des institutions républicaines, vote les lois, contrôle l’action du gouvernement, et évalue les politiques publiques. Ses nombreux pouvoirs sont fixés par la Constitution. Avec l’Assemblée Nationale, il forme le Parlement.

Il est composé de 348 sénateurs élus au suffrage universel indirect par 162 000 grands électeurs. Dans chaque département, les sénateurs sont élus par un collège électoral formé d’élus de cette circonscription : députés, conseillers régionaux, conseillers départementaux, conseillers municipaux. Un sénateur est élu pour un mandat de 6 ans. Le nombre de sénateurs varie selon l’importance de la circonscription en nombre d’habitants (1 sénateur en Lozère, et 12 à Paris). Chaque renouvellement permet d’élire la moitié des sénateurs, qui sont répartis en deux séries (170 pour la série 1, et 178 pour la série 2). Le collège des grands électeurs sénatoriaux est composé de représentants de chacune des 35 502 communes, 101 départements, 18 régions, 5 collectivités d’Outre Mer à statut particulier. 95 % des délégués sénatoriaux sont issus des conseils municipaux, conseils régionaux, conseils généraux et députés du département. On peut donc affirmer que le Sénat a vocation à défendre la libre administration locale et à veiller à en faire garantir le respect. Il est le défenseur des libertés locales contre une tendance à toujours plus centraliser. Nos sénateurs sont donc des hommes et des femmes de terrain, proches du simple citoyen, connaissant leurs problèmes, leurs difficultés quotidiennes et prêts à les soutenir. Ils sont le lien idéal entre les habitants des communes lointaines et le pouvoir central (la capitale, l’Elysée et le Président).

Les sénateurs veillent partout au bon fonctionnement de toutes nos institutions avec un professionnalisme hors paire. Les commissions d’enquête menées par cette assemblée nous ont révélé des hommes et des femmes de tous bords très brillants et expérimentés dans l’art de découvrir la vérité, avec comme seul souci la protection de notre république. On se souvient de cette malheureuse affaire Benalla, affaire politico judiciaire, encore en cours, du reste (la justice, parfois, est très lente ….). Un rapport définitif nous sera communiqué en janvier, et je ne doute absolument pas que nous connaîtrons enfin toute la vérité, si longtemps cachée, car nos sénateurs ne s’en laissent pas conter. Je vois encore leur président Larcher rappelant fermement au nouveau Ministre de l’Intérieur : Monsieur Castaner, avouant avoir été dépassé par les événements de violence, lors des manifestations des samedis noirs dans Paris et en province, qu’il fallait que tout cela cesse très vite, et que l’ordre et le calme devait revenir, plus jamais de samedis noirs … Du reste, les sénateurs ont interrogé notre Ministre un peu débordé par ces « monstres de gilets jaunes », et rédigeront un rapport détaillé.

En étudiant de plus près les nombreuses actions du Sénat, il me semble que ce serait folie de vouloir le supprimer, et j’espère que nos gilets jaunes ne prêteront pas attention à tous ces leaders politiques, qui veulent tout renverser. Ne touchons pas au Sénat, le seul rempart encore solide dans ce « nouveau monde croulant ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *