L’émigration en masse

Bernard Owen

Un arbre qui cache la forêt ?

Il a été question de l’émigration de masse qui menacerait notre passé culturel. Or, ce chemin peut nous cacher certains autres problèmes qui sont bien les nôtres, et se situent au niveau de nos institutions.

Le Président Macron a profité d’un avantage extrêmement dangereux, qu’il a développé selon ses besoins : celui de l’effondrement de notre système des partis ; Plus rien ne peut l’arrêter maintenant, il est hors d’attaque. Le seul recours de la France serait qu’il démissionne.

D’autre part, le droit français réclame certains aménagements au niveau du droit des institutions.

  1. L’existence même du juge d’instruction est à revoir. Nos amis Allemands et Italiens s’en sont débarrassés. Le système français a créé une personne schizophrénique agissant à charge et à décharge, se substituant à la police, qui se doit de rechercher et au magistrat à qui revient le rôle de juger
  2. Le droit électoral doit éliminer les primaires, qui placent en avant l’individu au détriment des partis, dont l’existence est une priorité dans toute démocratie.
  3. Nous avons, dans le passé, écrit un livre intitulé : « La société civile : un cheval de Troie ». Il s’agit de mettre en lumière le danger que représentent, à travers le monde, les interventions de la société civile dans tous les Etats, qu’il s’agisse des nouveaux venus à la démocratie ou des autres. Dans ce texte, nous avons mentionné, en premier, la mise en place des associations de Monsieur SOROS ;

Nous pensons que l’immigration de masse pour l’Europe ne représente pas un danger, à partir du moment où elle peut être réglée de différentes façons. En revanche, le danger réel et caché demeure dans le financement parfois considérable provenant de l’étranger destiné à financer un candidat provenant de la société civile. Par exemple, Bernil SANDERS, candidat d’extrême gauche aux Etats Unis, a été financé par la société civile. Les Etats Unis ont limité ce financement, depuis 1938. La Fédération de Russie a fait de même récemment.

Notre ami SOROS répond aux demandes qui lui sont faites, partout dans le monde. Il utilise, pour ce faire, des spécialistes : des adeptes de Gene SHARP, auteur d’une action « non violente » qui représente « leur bible » et comprend pas moins de 100 articles ….

Personnellement et partout où je suis allé, je n’ai jamais rencontré une réussite au long terme d’une telle action. Le vrai danger est bien là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *