Les sources « dignes de confiance » du JDD

Bernard Owen

Le journal cite les sources « dignes de confiance ». Je serai ravi de les rencontrer. Hier, le Journal du Dimanche (JDD ‘EXCLUSIF. Fillon : en plus des costumes, il y avait aussi des chemises) mentionne les nombreux indices,  documents, témoignages qui pourraient entraîner sa comparution devant un tribunal correctionnel pour l’affaire des emplois contestés de sa femme. Dernière étape avant la possible clôture du dossier.

C’est en tous cas ce que commentent les sources dignes de foi . Un  « détournement de fonds publiques ». Qu’en est-il des costumes et même des chemises que François Fillon a accepté? L’on est loin du détournement de fonds publiques.

Pour cette « acceptation » il pouvait avoir deux raisons: Fillon qui ne doit pas être a plusieurs costumes ou chemises près, pouvait très bien accepter pour ne pas froisser son ami. Ce n’est que plus tard que le soi-disant « ami »  a montré sa véritable intention, celle d’avoir agi de la sorte en revanche de l’attitude de François Fillon à l’égard de Nicolas Sarkozy.  Sa réelle intention a fait l’objet d’une déclaration de lui-même à deux reprises à la télévision.

Le JDD annonce aussi les témoignages  de Pénélope Fillon qui fragilise la défense. La semaine entière était consacré aux  relations de travail de François Fillon avec sa femme. Le mode de fonctionnement de l’épouse dans l’équipe était pour « l’essentiel ». Le mot « essentiel » a son importance et modifie le raisonnement.

L’accusation  compare la déclaration de Fillon à celle du 29 mai 2017 où il avait évoqué des rapports écrits où étaient traités, par exemple, « L situation économique la Sarthe » ou bien « Le sort des élus locaux » et encore « L’aménagement du bocage  sabolien « .

François Fillon précisait que ces documents n’avaient pas été conservés. Cela peut très bien se comprendre car pour différentes raisons tous les documents ne sont pas conservés.  Cela dépend de quels documents. François Fillon avait souligné que les archives étaient détruites chaque année.

Cela est une bonne raison pour encourager les parlementaires de s’exprimer et n’empêche nullement le député ou sénateur d’en tenir compte et d’envoyer à l’intéressé par téléphone ou mail son propre point de vue.

L’on a trouvé dans l’ordinateur de Pénélope Fillon une lettre en date de janvier 2017. La date n’est pas certaine, elle pourrait être de juin 1997. Madame Fillon déclare que  « je commence à être rémunéré pour le travail que j’effectue pour François, jusque là, c’était de façon informelle ». Les enquêteurs ont trouvé une trentaine de cartons pleins.  Ne sachant pas ce qu’ils contenaient je n’ai pas d’opinion sur la valeur ou la nature du contenu.

L’étranger se régale de la valeur quelque peu douteuse du fonctionnement de nos institutions juridiques? qui leur paraissent éloignées de la notion fondamentale de procès « équitable » et déjà certains journaux étrangers l’assimilent à la classe politique.  C’est pour cela que nos commentaires sont en Français. Mais lisez donc le New York Times du 3 février 2017 (ci-dessous).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *