Macron, un homme de Soros.

Bernard Owen

Nous avons, nous mêmes, participé à nombre d’événements dont la source n’était pas évidente.

Un organisme international avait souhaité que je participe à une commission. L’échec a été considéré comme étant la présence d’un nouveau président qui manquait de souplesse et d’expérience.

Bien de choses ne sont faciles à savoir. L’on nous demande un texte, six mois plus tard l’on veut autre chose.

Nous avons écrit un livre mais il n’est pas à jour. Regardez-le quand même, il peut donner des idées.

Macron, un homme de Soros ?

Publié le 23 janvier 2017 par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Ça fait déjà un certain temps que le sujet me turlupine ! Pour moi et mon sens du flair, je ne veux pas faire la prétentieuse en m’affublant du titre « d’analyste », même si je fus parmi les rares dans ce pays à avoir été convaincue, dès le début, que Trump deviendrait président, tout en argumentant mes observations, désormais, c’est Macron que je regarde comme un ovni dans cette fange politique française, de laquelle il sort sa tête de jeune premier. Et me mets à fredonner la chanson de Pierre Vassiliu: « Qui c’est ça, qui c’est celui là … » ! Et soudain, comme on dit en anglais: « The bell rings « , en visionnant une vidéo de Russia Today en lien et sous-titrée en français, pour ceux qui ne maîtrisent pas l’anglais, Il est question des associations financées par Soros qui n’ont fait descendre dans la rue que 2 millions de manifestants contre Trump, sur presque 330 millions d’habitants, sous couvert de féminisme. En tête, quelques stars hollywodiennes, j’y ai consacré une chronique hier. Manquait plus que le remplaciste-immigrationniste-islamo-collabo, Georges Clooney ! Et pour les pressetituées françaises, les manifestations étaient massives dans tout le pays ! Mazette, encore des enfumages de cette corporation qui ne sert plus l’information, mais la mondialisation, dont Macron est un échantillon représentatif. C’est la vedette de la présidentielle. On le voit déjà au second tour contre Marine le Pen ! Résultat, Macron, président !

Que vois-je incrusté sur l’écran ? Le logo d’une de ces associations agitatrices Soros qui s’intitule Move On, traduit en français: En marche ! Move On, histoire sur Wikipédia en lien, où il est clairement indiqué sous la rubrique: « Financial Contributors » la participation de Soros. Étrange coïncidence. Je cherche le lien entre son financier décédé récemment, Henry Hermand et Soros. Je tombe cette fois, sur une vidéo d’Asselineau qui, en colère d’être ignoré par les pressetituées, effectue sa prestation vidéo solitaire, ou il commente l’actualité. Asselineau ne m’intéresse pas beaucoup, mais, parfois, je vais voir de son côté pour entendre ce qu’il a à dire et il exprime certaines choses que je partage, d’autres non. Je le crois honnête, sachant faire ses recherches pour étoffer ses analyses. Et, bingo ! à la 21ème minute, voilà qu’il lance le soupçon, que Macron pourrait être un homme de Soros, en faisant d’autres rapprochements que les miens, mais qui sont complémentaires. Entre la société HH Développement d’Henry Hermand, qui aurait financé aux côtés de la Open Society de Georges Soros un événement que Asselineau nomme dans sa vidéo.

Si nous sommes deux à faire le rapprochement entre Soros et lui, il y en a bien d’autres que j’ai peine à trouver, car cela demande de la patience, donc du temps. Il faut fouiller en anglais et en français, hélas, la gratuité de mon travail, ne me permets pas toujours de faire des recherches plus avancées. Je laisse le soin à mes lecteurs/trices, curieux/ses, de se donner la peine, qu’ils/elles sont libres de poster en commentaires.

Désormais que les soupçons sont étayés, mais ne prouvent pas que j’ai raison, je vais aussi m’attarder longtemps sur le personnage et ses sources de financements de campagne car, contrairement aux États Unis, la loi encadre strictement les finances en France. Dans ce cas, comment intervient Soros ? C’est la question ! Une contribution de 7.500 € est un pourboire de dame pipi pour lui.  Enfin, le doute est installé, j’espère que les pressetituées iront ronger l’os, si elles tombent sur cette chronique.

Cela dit, j’ai informé l’ami Eric Zemmour car, si lui trouve des liens directs, non indirects comme moi, l’immense audience qu’a le polémiste pourrait faire tomber Macron. Pour cela, il faut maintenant prouver les liens. Macron est soutenu par Minc, Attali, grands adeptes l’un et l’autre du Nouvel Ordre Mondial. Manquerait plus qu’Henri de Castries, président de Bilderberg se dise qu’il s’est trompé en se tenant aux côtés de Fillon et aille rejoindre Macron, comme l’on fait Corinne Lepage et Jean-Marie Cavada … la boucle du N.O.M serait bouclée en France. Tout ça mérite enquête.

Hildegard von Hessen am Rhein

 

Assange : WikiLeaks a trouvé des informations sur Macron dans des emails de Clinton

3 févr. 2017, 08:15

© Christian Hartmann Source: Reuters

Le candidat à la présidence française Emmanuel Macron

Le fondateur du site WikiLeaks Julian Assange a affirmé au journal russe Izvestia que des emails de Hillary Clinton contenaient également des informations sur le candidat à la présidentielle française Emmanuel Macron.

«Assange va jeter de l’huile sur le feu de la campagne présidentielle en France», titre, le 3 février, un des plus anciens journaux russes Izvestia. La publication laisse entendre que WikiLeaks pourrait révéler des zones d’ombre concernant l’un des favoris de l’élection présidentielle de 2017 en France.

«Nous possédons des informations intéressantes concernant l’un des candidats à la présidence française – Emmanuel Macron», a ainsi déclaré Julian Assange à Izvestia. «Ces données proviennent de la correspondance personnelle de l’ex-secrétaire d’Etat américain, Hillary Clinton», a-t-il précisé, en se félicitant que tout le monde ait été enthousiasmé par les dernières publications du site concernant les candidats à la présidentielle française.

 Читать

RT France 

✔@RTenfrancais

Quand @wikileaks s’intéresse aux candidats #Presidentielle2017#Macron#Fillon#MarineLePen
EN SAVOIR + https://francais.rt.com/france/33304-wikileaks-publie-documents-fillon-lepen …

21:42 – 1 Feb 2017

Le 1er février, WikiLeaks avait déjà annoncé qu’on pouvait trouver dans ses archives près de 5 000 documents mentionnant Marine Le Pen et François Fillon, rivaux de l’ancien ministre de Finances de François Hollande à l’élection du 23 avril et tous deux actuellement au centre de scandales d’emplois fictifs. Parallèlement, le site publiait quelques extraits des courriels de Hillary Clinton et de son directeur de campagne où était évoqué le leader du mouvement En Marche ! L’un d’eux contenait une description de son profil et un autre une invitation pour un dîner organisé par Emmanuel Macron (alors ministre de l’Economie), en compagnie de Manuel Valls et de plusieurs personnalités politiques européennes.

SOROS ADMITS RESPONSIBILITY FOR COUP AND MASS MURDER IN UKRAINE

Color revolution collaboration began soon after engineered fall of Soviet Union

Kurt Nimmo | Infowars.com – MAY 27, 2014

George Soros told CNN’s Fareed Zakaria over the weekend he is responsible for establishing a foundation in Ukraine that ultimately contributed to the overthrow of the country’s elected leader and the installation of a junta handpicked by the State Department.

“First on Ukraine, one of the things that many people recognized about you was that you during the revolutions of 1989 funded a lot of dissident activities, civil society groups in eastern Europe and Poland, the Czech Republic. Are you doing similar things in Ukraine?” Zakaria asked Soros.

“Well, I set up a foundation in Ukraine before Ukraine became independent of Russia. And the foundation has been functioning ever since and played an important part in events now,” Soros responded.

It is well-known, although forbidden for the establishment media to mention, that Soros worked closely with USAID, the National Endowment for Democracy (now doing work formerly assigned to the CIA), the International Republican Institute, the National Democratic Institute for International Affairs, the Freedom House, and the Albert Einstein Institute to initiate a series of color revolutions in Eastern Europe and Central Asia following the engineered collapse of the Soviet Union.

“Many of the participants in Kiev’s ‘EuroMaidan’ demonstrations were members of Soros-funded NGOs and/or were trained by the same NGOs in the many workshops and conferences sponsored by Soros’ International Renaissance Foundation (IRF), and his various Open Society institutes and foundations. The IRF, founded and funded by Soros, boasts that it has given ‘more than any other donor organization’ to ‘democratic transformation’ of Ukraine,” writes William F. Jasper.

This transformation led to fascist ultra-nationalists controlling Ukraine’s security services. In April it was announced Andriy Parubiy and other coup leaders were working with the FBI and CIA to defeat and murder separatists opposed to the junta government installed by Victoria Nuland and the State Department. Parubiy is the founder of a national socialist party in Ukraine and currently the boss of the country’s National Security and Defense Council.

Now that the billionaire “chocolate king” Petro Poroshenko is president of Ukraine, the effort to wipe out all opposition in eastern Ukraine will pick up steam. Poroshenko is a near perfect choice for the globalists and EU apparatchiks. He sat on the Council of the National Bank of Ukraine and collaborated with the IMF, Wall Street and the European Commission.

Poroshenko and the February coup leaders are now killing civilians in Donetsk as the effort continues to dislodge and eradicate “pro-Russian militants” and “terrorists,” i.e., armed resistance fighters going up against Right Sector enforcers possibly accompanied by American mercenaries with the help of the CIA. Civilians are also victims in “rebel”-held Slovyansk and neighboring Kramatorsk as retaliation against resistance to the junta in Kyiv intensifies.

The military response with its overly fascist character, including the terrorist torching of a trade union building in Odessa by “pro-regime rioters” (i.e., Right Sector paramilitaries), can be directly attributed to the activism of George Soros and the hands-on approach of the U.S. State Department, various NGOs (which are, in fact, government and Wall Street fronts), and USAID, NED, and the malattributed “Freedom House,” etc.

Following the murder and expulsion of those opposed to the IMF lording over the government and the people of Ukraine, Russia can expect further provocation, especially now that it has stepped away from supporting the resistance. The financial elite and their EU collaborators are determined to diminish and ultimately eliminate any challenge by Russia and the BRICS as these countries move to counter the neoliberal financial agenda.

“The buildup of NATO air and ground forces along the borders of Russia in eastern Europe and President Barack Obama’s American power-influencing trip to Asia have a single purpose,” Wayne Madsen wrote earlier this month. “The seen and unseen forces who dictate policy to their political puppets in Washington, London, Paris, Brussels, Berlin, and other vassal capital cities have decided to smash BRICS – the emergent financial power bloc encompassing Brazil, Russia, India, China, and South Africa.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *