Quelques remarques sur la participation électorale aux Etats-I,os d’Amérique:Il est utile d’apporter quelques précisions sur la participation aux élections qui ont lieu aux Etats-Unis.

Bernard Owen, Maria Rodriguez-McKey

Ce pays a le tort d’utiliser un système peu précis et différent de celui utilisé dans le restant du monde. Le pourcentage de participation aux Etats-Unis fait sourire celui qui n’est pas au courant de la façon dont le calcul est effectué. Alors que le restant du monde considère le nombre des votants par rapport au nombre de citoyens inscrits sur les listes électorales, les chiffres américains tiennent compte d’un nombre de votants par rapport à une population fictive en age de voter qui comprend à la fois les interdits pour cause d’incapacité légale, pour cause d’impossibilité physique et les personnes ne possédant pas la citoyenneté américaine.

Les deux premières catégories comprendraient selon le « ‘Census!’ 500 000 personnes et la troisième de 6 343 000 à 12 000 000 de personnes selon que l’on considère les appréciations les plus pessimistes ou les plus optimistes. Donc première difficulté; déterminer avec exactitude la population en age de voter.

Il faut bien noter que le ‘Census‘ ne donne qu’une estima- tion et aucun chiffre officiel concernant la population en age de voter. Le New York Times du I6 I 80 page AI, indique que le nombre d’étrangers illégaux est au moins de IO 000 000 et que le chiffre de 4 à 6 000 000 au milieu des années 70 est considéré comme raisonnable par le Select Committee on Population of the House of Representatives, senior demographs of the Bureau of Census et par les autorités du Département d’Etat. Le ‘Current Population Reports, series P 20 n°359 du Bureau of Census’ donne 6 343 000 étrangers de plus de I8 ans en novembre 1980.

La ‘Monthly Labor Review’ d’octobre 1980, dans un article de SEBGEL ‘Documenting the Undocumented’ avance que le service des immigrants a décelé en 1977 – I 042 215 étrangers illégaux alors qu’il est généralement admis que la plus grande partie n’est pas interpellée.  Il est possible d’obtenir le nombre d’inscrits sur les listes électorales à l’exception du Nord Dakota où les listes électorales n’existent pas et dans quatre Etats où l’inscription se fait le jour du vote.

Les calculs de participation aux élections américaines effectués selon des normes se rapprochant des habitudes internationale donnent une très forte participation électo- rale. Le Bureau of Census ‘’voting and Registration in the Flection of November 1980′(présidentielles), series P 20 n°359, indique comme votants par rapport aux inscrits 88,6% se décomposant de la façon suivante: population blanche 89,1%, population noire 84,1%, population espagnole 82%. En revanche, des données plus justes sont données par

(GANS – Non voter Study, 1980-81 – Summary Sheet, page 5 (Committee for the Study of the American Electorate), 1981. La période couverte va ae 1960 à 1980, concerne les élections présidentielles et considère les Etats qui fournissent les chiffres des inscrits sur les listes électorales un mois avant l’élection elle-même.

Majorité électorale

20 ans 18 ans
1960 1968 1972 1976 1980
33 Etats

84,3%

45 Etats

83,2%

43 Etats

74,3%

44 Etats

74,9%

43 Etats

74,6%

Ces chiffres sembleraient être ceux pouvant le mieux se comparer aux résultats des autres pays. Reste la question des non-inscrits. Les sondages GALLUP obtiennent 25% des américains qui se disent non-inscrits. Or, ces chiffres étant inférieurs à ceux généralement admis (30%), l’on peut raisonner que le non-inscrit n’a pas la conscience tranquille, d’où la tendance à se faire passe pour inscrit (registered) alors qu’il ne l’est pas.

Levant l’incertitude des chiffres avancés pour représenter les nationaux en état de voter, ne devrions-nous pas accorder plus de valeur aux appréciations de GALAUP dont la marge d’erreur sur les intentions de vote aux élections présidentielles est de 2,3% de 1936 à 1976 et seulement de I,5% de 1950 à 1976 (The Gallup Poll-Public Opinion 1972 to 1977, Scholarly Kesources, 1978). Selon GANS, on obtient les pourcentages suivants de non-inscrits:

1960

1968 1972 1976 1980
25,9% 26,6% 26,1% 27,1% 27,6%

Reste que 27% est un chiffre élevé si nous comparons aux estimations européennes, Or, le contexte américain n’a rien de comparable au contexte européen et les difficultés de récemment rencontrées là-bas, ne sont pas étrangers à la très forte immigration que connait actuellement ce Pays, la plus forte de toute son existence,

L’intéreseante étude de WOLFINGER et ROSENSTONE (Who Votes- Yale University Press, 1980) nous apporte de précieux renseignements en liant, en premier lieu, l’inscription à la Stabilité du domicile alors qu’une des caractéristiques de la population américaine est sa très grande mobilité.

EFFET DU CHANGEMENT DE RESIDENCE SUR LA PARTICIPATION ÉLECTORALE SELON L’AGE, EN 1974 (pourcentage) – TEMPS DE RESIDENCE A L’ADRESSE ACTUELLE

Age 4 mois 4 – 11 mois 1 – 2 ans 3 – 5 ans 6 – 9 ans
18-24 -17% -15% -12% –4% -2%
25-31 -23% -23% -19% -8% 0
32-36 -28% -26% -21% -9% -1%
37-69 -31% -28% -23% -11% -2%
70+
total -26% -23% -18% -8% 0
TOTAL -23% -22% -19% -9% -1%

(Wolfinger et Rosenstone, page 52.)

Les trois autres facteurs favorisant la non-inscription et l’abstention dans l’ordre décroissant sont: la faiblesse du niveau d’étude, la jeunesse et le faible niveau des revenus. D’autre part, il est intéressant de noter que les auteurs ont trouvé que les références ‘idéologiques et les affiliations politiques étaient pratiquement identiques entre non-votants et votants, les premiers ayant un léger penchant vers des positions plus conservatrices. Ceci vient confirmer ce que FREE et CANTRIL trouvaient en 1968. La baisse de participation aux élections de 1972 est indis- cutablement liée à l’abaissement de la majorité électorale pour l’ensemble des Etats à I8 ans bien que GALLUP (page 617 de l’ouvrage déjà cité) ne Le présente pas comme la cause principale.

Dans cet esprit, les chiffres fournis par Nie, Verba et Petrocik, Anderson (The Changing American Voter), correspondent bien à ce que nous savons sur la participation des jeunes sur le plan international: Élection présidentielle de 1972.

66% des + de 30 ans  20% pour les 20 à 24 ans

41% pour les I8 à 20 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *