Qui sommes nous?

Bernard Owen

Page personnelle sur le site de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Formation universitaire

  • Docteur en science politique. Université Panthéon – Sorbonne, Paris I (Directeur de thèse Jean-Luc PARODI, Président du jury Jean-Claude COLLIARD). Publiée chez la LGDJ.
  • Diplômé de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales.  Professeurs Jacques Vernan et Jean Baechler..
  • DEA de Science Politique de l’Université Panthéon Sorbonne Paris 1.
  • DEA de sociologie politique. Université de Paris X.
  • DEUG de Droit de la Faculté de Droit de Paris.

Situation présente 

A partir 2009 responsable du Diplôme d’Université « Administrateur d’Elections », CEP Université Panthéon Sorbonne Paris 1.

2001 à 2009 : Responsable du Certificat « Administrateur d’Elections » de l’Institut de Préparation à l’Administration Générale (IPAG – Université Panthéon Assas, Paris 2).

Consultant auprès d’organisations internationales et gouvernementales.

Représentant de la France pendant dix ans auprès de l’Association Internationale de Science Politique (IPSA).

Secrétaire général du Centre d’Etudes Comparatives des Elections, Université Panthéon Assas Paris 2) depuis 1988.

  • ■     Service militaire: Formation d’EOR à Rueil Malmaison. Transfert à l’Ecole Militaire de Paris.Responsable d’un ensemble de sous-officiers de carrière Belges et Français à la mécanique des fusées sol-air (sol-sol) Hercule aux Etats-Unis.
  • Ouvrages

Auteur, entre autres, de

  • «Proportional Western Europe : The Failure of Governance. », publié en novembre 2013 par l’éditeur américain PalgraveMacMillan.
  • « La Société Civile : Un cheval de Troie ? » ouvrage collectif publié par Studyrama en juillet 2012.
  • Contribution au site du journal des Echos.
  • Contribution personnelle à l’œuvre « Dictionnaire de la politique et de l’administration », collection « Major Service public », Presses Universitaires de France, 2011 ;
  • « Géopolitique de la démocratie. Constats et enjeux. » Collection « Studyrama Perspectives », Edition Studyrama, 2008.
  •  « Les fraudes électorales », un article dans la revue Pouvoir de janvier 2007.
  • Direction de l’ouvrage collectif « Le processus électoral : Permanences et innovations », Collection « Panorama du Droit » dans la série « Recherches », Studyrama, 2006.
  • “Constitutional Review of Elections” dans « The Protection of Electoral Rights and the Right to Political Associations by the Constitutional Court ». Texte pour la conférence internationale organisé par la Commission de Venise du Conseil de l’Europe), à Tbilissi, Georgie, 2006.
  • “ Good Governance: Establishing a Party System in Countries Undergoing Democratic Change” dans “Evolution of Fifteen Years of Constitutional Practice in Central and Eastern Europe”, Commission de Venise, Editions du conseil de l’Europe, 2005.
  • « La mise en place des institutions du Kosovo 1999-2001 » dans « La Réinvention de l’Etat » sous la direction de Slobodan Milacic, Bruylant – 2003.

  • « Le système électoral et son effet sur la représentation parlementaire des partis : Le cas européen », LGDJ – 2002.
  • « Electoral  Systems in the New Democracies of Central and Eastern Europe and a Comparison of their Effects » dans “Electoral Systems, Political Stability and Viable Government in Europe’s New Democracies – Achievements, Failures and Unresolved Issues”,  conférence internationale organisé par le Conseil de l’Europe EN 1998.
  • La communauté internationale et les élections post communistes” dans “La Démocratie Constitutionnelle en Europe Centrale et Orientale » sous la direction de Slobodan Milacic aux Editions Bruylant, 1998.
  • ObservingDemocratic Elections: A EuropeanApproach”, ouvrage écrit en commun avec TheodorHanf, Maria R. Macchiaverna and Julian Santamaria.  Ed. Arnold,   Arnold Bergstraesser Institut, 1995.
  • « Contemporary Electoral Systems », Al-Urdun Al Jadid Research Center, Sindbad Publishishing House, Amman 11191 Jordan, 1990) (texte traduit en arabe).
  • Les modes de scrutin de l’Europe du Centre et de l’Est: les influences à l’oeuvre.”, Table Ronde N° 6 « L’ingénierie institutionnelle : modèles, vecteurs, destins », organisé Association Française de Science Politique, Quatrième congrès, 23-26 septembre 1992.
  • NDI pre-election survey report (September 8-13,1991.  Participation à la rédaction  du rapport publié dans “The October 13, 1991 Legislative and Municipal Elections in Bulgaria », Editions National Democratic Institute for International Affairs and the Republican Institute, copyright 1992 NDI .
  • Report on the Russian Election to the State Duma, European Union Electoral Unit, Décembre 1995; Copyright by Tacis services DGIA, European Commission.
  • “Aux origines de l’idée proportionnaliste”  dans la Revue « Pouvoirs », N°32, 1985.
  • Publications à diffusion restreinte.

PROCESSUS ÉLECTORAL :

LA PRÉSÉLECTION DES CANDIDATS

 Jeudi 16 février 2012

Salle Clemenceau

 Présentation de la journée

Jean-Claude MASCLET

Professeur émérite de l’Université Paris IJ’ai l’immense

J’ai leplaisir d’ouvrir ce colloque. Depuis longtemps passionné par le droit électoral, je puis vous affirmer qu’il a connu d’importantes évolutions. Voici dix ans, de mon point de vue, un tel colloque aurait été impossible. En effet, la place accordée naguère au droit électoral était mineure, reléguée à la dimension d’un cours de droit constitutionnel ou administratif et ignorée des

privatistes. Or l’unité du droit électoral a été restaurée progressivement, au fur et à mesure que nous avons pris conscience des problèmes suscités par la démocratie. Aujourd’hui, il est fort, cohérent, unifié et transdisciplinaire. C’est dans ce contexte que l’initiative de Bernard Owen est intervenue voici quelques années, et que le diplôme d’administrateur d’élections a été créé, avec le concours des universités Paris I et Paris II.

Ce programme est plus proche de l’actualité qu’à l’accoutumée. Des élections se tiendront bientôt dans ce pays, posant la question des candidatures, des primaires et des parrainages. Période électorale oblige, je surveillerai l’horloge pour permettre à chacun de s’exprimer équitablement (Sourires dans la salle).

 Bernard OWEN

Secrétaire général du Centre d’études comparatives

des élections (CECE)

Le Sénateur Jean-Pierre Sueur, Président de la Commission des Lois, nous a fait l’honneur d’accepter de parrainer ce colloque, comme l’a fait son prédécesseur, M. Jean-Jacques Hyest, depuis notre première rencontre en 2005. J’adresse à tous les deux mes plus sincères remerciements. Une importante manifestation s’est tenue à Budapest en 1991, à la veille d’élections. Une jeune Américaine, montée sur une estrade pour crier « Des élections libres et équitables ! », fut acclamée par une salle de 100 à 200 personnes. En 1995, la commission électorale d’Afrique du Sud a prononcé une formule moins ouverte, invitant à des élections « quasiment justes et libres ». La communauté internationale ne cesse de s’interroger sur cette notion d’élections « libres et transparentes ». A cet égard, Michel Rocard a prononcé une phrase primordiale : « La démocratie se décline de bien des façons ». L’Occident ne doit pas exporter ses propres erreurs. Nos amis belges viennent de traverser de longs mois sans gouvernement, problème qu’ont également connu les Pays-Bas et la Finlande. Il n’existe pas de technique électorale unique, d’où notre enseignement, favorisé par les différents universitaires de Paris I et de Paris II. En ce moment, la démocratie mène aux élections,

lesquelles peuvent générer l’alternance. Gardons en mémoire que l’Occident n’a admis ce cas de figure qu’après des siècles, où le pouvoir n’était jamais transmis aux adversaires. Au-delà des idéologies, le point clé est la bonne gouvernance. D’un côté, l’État doit être fort, de l’autre, la démocratie doit être exercée continûment. Or certains événements ont mené à la dictature. C’est

pourquoi nous devons rester humbles. N’exportons pas nos erreurs.

Michel LAFLANDRE

Centre d’Etudes Comparatives des Elections (CECE) – Chargé de recherches  

Conseiller honoraire du Sénat

Activités académiques et universitaires

Postes d’enseignement

  • Chargé d’enseignement à l’IPAG de Paris-2 puis au Département Formation continue de l’Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne (Centre d’études comparatives des élections – Diplôme d’université « Administrateur d’élections » (2003-2016)
  • Membre du jury d’admission aux Cycles internationaux de l’ENA/IIAP (2007-2009) et correcteur d’épreuves de sortie à l’École nationale d’Administration ENA (1997)
  • Chargé de travaux dirigés (droit constitutionnel) à l’Université de Paris V René Descartes (1987/1997)

Direction et animation de travaux de recherche

  • Responsable et coordinateur des huit éditions annuelles du « Colloque annuel sur le Processus électoral », organisé entre 2005 et 2014 par le Sénat en partenariat avec le Centre d’études comparatives des Elections et différentes universités et établissements publics de recherche (CNRS, CERSA, …).
  • Direction de nombreux mémoires et travaux de recherche sur le processus électoral :
    • La problématique du recrutement et de la gestion des agents électoraux au Bénin (Université de la Francophonie Léopold Senghor, 2018)
    • Le vote et la participation électorale des Moldaves résidant hors de Moldavie (2014)
    • La représentation politique des Français établis hors de France (2012)
    • La mise en œuvre de l’e-vote comme mode de scrutin dans le cadre des élections professionnelles de la fonction publique (2012)
    • Droit de vote et participation politique des Camerounais de l’étranger (2014)
    • « Evoting en Suisse : lentement mais sûrement» (2013)
    • Contribution à la réflexion sur les missions parlementaires d’observation des élections dans le cadre des Institutions de la francophonie (2013)
    • Les élections de sortie de crise : le cas du mali en 2013 – (2014)
    • Le vote électronique, facteur de confiance dans le processus électoral et de renforcement de la démocratie : l’exemple du Vénézuéla (2009)

Principales publications

  • Des commissions parlementaires performantes, facteur d’efficacité de l’action législative : la contribution du service des relations internationales du Sénat (in Les commissions parlementaires dans l’espace francophone – Collectif – Montchrestien, 2011)
  • La diplomatie parlementaire : l’expérience du Sénat français (in Les secondes chambres parlementaires, Annales de l’Académie internationale de droit constitutionnel – Tunis – 2003)
  • Les sources du droit parlementaire de la Vème République (LGDJ, 1996)
  • Précis de droit budgétaire et comptabilité publique (Dalloz – actualisation 1996)
  • Précis de droit fiscal (Dalloz – actualisation 1997)
  • Le rappel au règlement dans la procédure parlementaire de la Ve République
    (avec R. Chazelle – RDP, 1990)
  • Nombreux articles et chroniques dans différents ouvrages et périodiques (revues juridiques, notamment)

Formation universitaire

Institut des Hautes études de Sécurité intérieure -IHESI- (Auditeur session nationale 2000)

Diplôme d’Université  Élections et représentation politique » à Paris I Panthéon Sorbonne

Diplôme de l’Académie internationale de droit constitutionnel de Tunis (1991)

DEA de Science politique à Paris II (1987)

Maîtrise de Science politique à Paris II

Lauréat de l’Université de Paris II (Histoire des Institutions)

Licence en droit à Paris II Panthéon Assas

Parcours professionnel

Consultant-senior indépendant (depuis septembre 2017)

Relations économiques et culturelles internationales

Géopolitique de l’Asie centrale et de la CEI

Protocole diplomatique, accueil de délégations étrangères et organisation de missions à l’étranger

Communication politique et stratégies d’influence

Ingénierie électorale et démocratique

Conseiller du Sénat (1986-2017)

Direction du Secrétariat général de la Présidence (juillet 2016)

Responsable du secrétariat de la mission d’information sur l’Islam en France (janvier 2016)

Responsable du secrétariat de la commission d’enquête sur le service public de l’éducation (janvier 2015)

Responsable du secrétariat de la commission pour le contrôle de l’application des lois (juillet 2012)

Responsable de la division de la Présence française dans le monde au service des Relations internationales (2002)

Responsable de la division de la Bibliothèque du Sénat (1998)

Responsable du secrétariat de la commission des Lois (novembre 1997)

Responsable du secrétariat de la mission commune d’information les femmes dans la vie publique (1996/1997)

Administrateur à la commission des Lois (1989) (droit électoral, institution parlementaire, Police/Sécurité)

Service des Études législatives (1986)

 Maria Rodriguez-McKey

Education

Diplôme d’Université « Représentation et Elections », Université Panthéon-Sorbonne Paris 1, 2001.

Maîtrise en Droit Russe, Novembre1996. Institut de Etat et Droit de l’Académie Russe des Sciences, Moscou.

Juris Doctor, Mai 1995. Washington D.C.  Faculté de droit.

Bachelor of Arts en Litérature et Civilization Françaises, Décembre 1983. Université du Vermont, Etats-Unis.

  • Certificat d’Etudes Supérieures des Communautés Européennes: Une année (1982-1983) à l’Université de Nice et l’Institut d’Etudes Supérieures Internationales, Nice.

Situation

  • Chercheur au Centre d’études comparative des élections (CECE)
  • Présidente de la Registration and Appeals Commission  (Nations Unies) pour l’élection de 2001 du Kosovo.

Ouvrages

«Proportional Western Europe : The Failure of Governance« , en collaboration avec le Dr. Bernard Owen, Palgrave MacMillan, 2013.

 Democracy in Asia”, écrit le châptitre sur l’Arménie. Collaboration avec Dieter Nohlen, Florian Grotz et Cristof Hartman, Oxford University Press.