Du besoin d’agir

Mon but dans l’existence a été dévoué à ce que l’être humain baigne dans la démocratie que ça soit dans la forme  du palabre ou de systèmes électoraux logique, simple à comprendre. Je n’irai pas voter pour le deuxième tour des présidentielles. Toutes les élections de 2017 ont frisées le ridicule.

Lors des premières élections de 2017 je suis allé à contrecœur. Mais pas celle-ci. Je ne voudrais pas vous ennuyer mais tout est à refaire.

Imaginez vous qu’en raison d’un défaut de la législation, la personne qui aurait du être élu président, avec un parti derrière lui a été dans l’incapacité de participer. Qui est en tord. Nous avions fourni l’exemple des Etats-Unis sur les assistants parlementaires mais même la réglementation de l’Union Européenne  est tout à fait convenable  et nous, la France, est incapable de s’adapter sur ce point; l’on demande donc aux magistrats d’appliquer un texte sur lequel un étudiant se ferait recaler. Résultat, le Parquet s’est  substitué  au suffrage universel. Certes en ce moment, nous en sommes au dernier tour du scrutin mais que sera la participation?

Pour remédier  à cela  il faut éliminer le Président. Il faut pour cela  l’accord de la plus haute instance juridique  mais je crois en sa lucidité car Emmanuel Macron  ne peut que mener au désastre.

Les règles électorales doivent être modifiées. Evitons la catastrophe dès maintenant.

Bernard Owen

Formation universitaire

  • Docteur en science politique. Université Panthéon – Sorbonne, Paris I (Directeur de thèse Jean-Luc PARODI, Président du jury Jean-Claude COLLIARD). Publiée chez la LGDJ.
  • DEA de science politique. Université Panthéon – Sorbonne, Paris I.
  • DEA de sociologie politique. Université de Paris X.
  • Diplômé de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales.
  • DEUG de Droit de la Faculté de Droit de Paris.

Situation présente

Chercheur associé de l’Université Panthéon Sorbonne Paris 1 et consultant auprès d’organisations internationales et gouvernementales.

Représentant de la France pendant dix ans auprès de l’Association Internationale de Science Politique (IPSA).

Secrétaire général du Centre d’Etudes Comparatives des Elections, Université Panthéon Assas Paris 2) depuis 1988.

  • ■     Service militaire: Formation d’EOR à Rueil Malmaison. Transfert à l’Ecole Militaire de Paris.Responsable d’un ensemble de sous-officiers de carrière Belges et Français à la mécanique des fusées sol-air (sol-sol) Hercule aux Etats-Unis.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *