La suite de Riazan et le début d’une collaboration.

Bernard Owen

La collaboration de nos institutions a prit forme après notre rencontre avec  Victor Kamishanov, le sous-directeur de l’Académie Présidentielle Russe sur l’Economie Nationale et l’Administration Publique de Moscou lors d’un de nos colloques au Sénat Français. Suite à cette prise de contact Bernard Owen a été invité en Russie à l’occasion de la présentation de la nouvelle Commission Centrale Electorale de la Fédération de Russie. Nous avons beaucoup parlé pour faire plus amble connaissance. Nous avons convenu que la langue utilisée serait le russe et l’anglais, avec à l’occasion un traducteur en français.

Nous avons été très bien reçus dans leur vaste locaux qui réunissent un grand amphithéâtre, des salles de cours et un hôtel. La première expérience a été  lors des élections régionales (Riazan: du 7 au 12 septembre 2017).

. Nous avons pu faire connaissance d’un bureau de vote avec leur procédure et visiter plusieurs établissements similaires de la région (Voir notre article sur notre site: http://cece-owen.net/regional-electio…xample-of-ryazan )

Nos amis russes nous ont invité pour l’élection présidentielle. Cette fois nous sommes restes à Moscou où nous avons été invité à une réunion au Sénat avec possibilité d’intervenir, ce qu’a fait l’un de nos collègues des Etats-Unis tout en n’étant pas un spécialiste des questions électorales.

le prochain voyage en Russie précédait l’élection présidentielle. Nous fumes dirigé ver Saint Petersburg (Saint Petersburg du 19 au 22 février)  probablement la plus belle ville du monde. Notre séjour a débuté par à une réunion d’une circonscription de la ville. Les membres du conseil municipal étaient assis autour d’une asse longue table. Dans un coin de la salle se trouvait l’urne automatisée que l’on avait vu lors des élections régionales. Le président se renseignait auprès des participants sur les préparatifs pour l’élection de mars.  Tout apparaissait en ordre et bien organisé. L’on nous a fait visiter une église parmi les 4 principales de la ville. Nous avons aussi visité le parlement. Nous avons croisé une dizaine d’officiers qui procédaient  à la même visite. Nous avons visité une chapelle avec avec un religieux et un cœur caché. L’on nous a montré discrètement où se trouvait jadis le portrait de Staline. Le soir nous avons assisté à une table ronde de journalistes. Une quarantaine de personnes où siégeait une femme autoritaire, un ensemble de journalistes très loquaces et notre traductrice avait du mal à les suivre. Nous avons fait parti d’une table ronde au parlement et nous avons pris la parole pendant sept minutes. Elle a été très bien organisée avec traduction simultanée en trois langues. Certains avaient de très belles projections expliquant travail sur le terrain et pour répondre aux questions posées par des futurs électeurs. L’un des participants avait édité un livre. Le travail de l’ensemble était impressionnant.

Après le diner l’on nous a fait visiter le quartier  général d’un parti d’opposition (LDPR). L’on nous a très bien reçu. Un membre du conseil municipal nous a pas suivi à l’intérieur. Il nous a rejoint pour nous conduire au Palais d’Hiver 

(l‘Hermitage). Un endroit merveilleux. Notre guide parlait très bien le français et connaissait très bien les travaux de restauration qui, par exemple, les avait menait en France chez les tisserands de la région de Lyon.

Nous partions le lendemain et avons été accompagné à l’aéroport. La ligne aérienne était russe. Avant le décollage certaines tâches pour débarrasser de la neige et de la glace devaient être accomplies. Le pilote  était russe et très compétant. Je l’ai félicité lors de notre arrivée à Roissy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *