Utilisation de la jeunesse

Bernard Owen

Une fois à l’Ecole Militaire de Paris l’on bavardaient et j’ai mentionné Soros, très riche Hongrois d’origine,  et qui a crée de nombreuses associations dont l’une se nomme « En Marche ».

Notre ami Soros avait le projet suivant: Il avait ciblé dans la capitale du Kenya les endroits  les moins bien lotis et où les enfants étaient nombreux. La deuxième étape était de monter  une radio qui ne joué que de la musique dite « populaire ». La musique était interrompue régulièrement pour transmettre les slogans du genre « La politique n’est pas que pour les vieux elle est aussi pour les jeunes ». Il commence par faire marcher des jeunes en utilisant les principes de non-violence de Gene Sharp (198 articles).

Cela rappelle la jeunesse hitlérienne  à la fin de l’époque Weimar  qui était embrigadée en groupes destinés à obéir lors qu’ils deviendraient adultes autant les filles que les garçons. Cet embrigadement est toujours d’actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *