De l’incompétence…

Bernard Owen

« Al Jazeera » nous fait parvenir ce texte, en précisant qu’il ne partage pas nécessairement le même point de vue.
Un représentant de l’Union Européenne, au sein de la Coalition Nationale Syrienne, a tenu des propos qui surprennent. Mouaffar Nyrabia : pour lui, l’approche qui consiste à faire la guerre contre Daesh est bien étroite, si l’on cherche à réaliser une transition tranquille. C’est alors qu’il propose une « no fly zone ». Il souhaiterait ainsi rétablir le calme d’avant 2011. Notre représentant oublie qu’une « no fly zone » c’est la guerre. Cette règle s’applique aux avions à ailes fixes ou mobiles et permet les bombardements.
Notre envoyé européen désigne alors quels avions seraient interdits de vol. Citons ce représentant européen : « cette interdiction serait un signal à la communauté internationale, à Assad et à ses maîtres à Téhéran et Moscou… ». Il nous parle de la brutalité du régime, de gentilles négociations pouvant mener à la paix, de la mort d’innocents citoyens … On se croirait en Libye, alors que les internationaux, par les méthodes qu’ils préconisaient, ont rendu un pays à l’état tribal. J’ai rencontré l’ingénieur de Benghazi, qui avait construit un énorme tunnel canalisant l’eau et la transportant à toutes les zones habitées. L’on a tué Kadhafi, qui avait accordé un visa à vie à tous les touaregs, et avait assuré la paix au Sahel. D’autre part, les Maliens n’ont aucunement oublié ce que Kadhafi avait fait pour eux.